Transfert des compétences : vers un abandon des hommes prostitués à Bruxelles et la disparition de l’Asbl ALIAS?

L’Asbl ALIAS, seule association de soutien psycho-médico-social aux hommes prostitués à Bruxelles est menacée de licencier une partie de son personnel à partir de janvier 2015, faute de financement. L’association interpelle aujourd’hui les futurs ministres bruxellois qui auront la charge de cette question après les élections : sont-ils prêts à abandonner en rue plus de 200 hommes prostitués ?

Si ALIAS disparaît, quelles conséquences ?

  • Un enjeu de santé publique : un public invisible, et difficile à toucher ne sera plus pris en charge par aucune structure sociale. Le travail de réduction des risques liés à la pratique de la prostitution sera abandonné, l’impact sur les clients sera sans précédent !
  • Des centaines d’hommes prostitués coupés de l’accès aux soins et à l’aide sociale des institutions psycho-médico-sociales existantes : ALIAS est un maillon irremplaçable entre une population vulnérable et les institutions existantes. Ce sera la fin d’un accompagnement adapté aux difficultés spécifiques des hommes prostitués.

Les futurs ministres bruxellois ne peuvent nier l’enjeu de santé publique lié à la prostitution ! Sont-ils donc prêts à abandonner en rue plus de 200 hommes prostitués ?

Alias demande à avoir une reconnaissance institutionnelle et financière pérenne pour les 5 années à venir. Elle permettra non seulement de maintenir ses 3 postes actuels mais aussi d’engager un travailleur social supplémentaire pour répondre aux besoins de son public dont le nombre de bénéficiaires a quadruplé depuis la création de l’association.

Alias, après 5 années d’existence, c’est :

  • Plus de 500 hommes prostitués en contact avec l’équipe d’Alias.
  • Plus de 220 soirées de travail de rue de nuit sur les lieux de racolage.
  • Des permanences médicales de dépistage IST-SIDA deux mardis soirs par mois, des permanences d’accueil tous les mercredis après-midi, de l’accompagnement individualisé au quotidien pour tout type de démarches psycho-médico-sociales.
  • Et seulement 2 travailleurs sociaux et 1 coordinatrice dont les emplois sont menacés. 

Plus d’infos sur l’association : www.alias-bru.be

Personne de contact : Françoise Bocken (0486/941 758, francoise@alias-bru.be

logo-alias-carre1

 

hidden text

 

hidden text

2013 Alias
Identity: Seb. Design: Whiteline. Development: DM.