Méthodes de travail

Afin de poursuivre et d’atteindre ses objectifs, le projet se donne notamment les moyens d’intervention suivants, et ce en fonction de leur adéquation aux besoins du public cible :

  • Travail de rue et actions de prise de contact pro-active dans les lieux de racolage (par ex. permanence Internet).

Deux soirées par semaine, deux travailleurs de rue vont à la rencontre des hommes prostitués sur leur lieu de racolage. Le travail de rue permet aux travailleurs de tisser un lien de confiance avec le public, point de départ de tout l’accompagnement à venir. La présence physique des travailleurs de rue dans les lieux de la prostitution permet de  dépasser « l’impossibilité à dire » leurs activités par certains prostitués. Le travail de rue permet d’observer les processus de changement à l’œuvre dans le milieu de la prostitution masculine et d’investiguer de nouveaux territoires de racolage

  • Décentrement normatif et non jugement dans l’accueil, l’écoute et l’accompagnement du public.
  • Accompagnement psycho-médico-social intégral à bas seuil d’accès. La prise en charge du public est globale et ne peut être morcelée via différentes équipes. Le travail de rue permet de centraliser l’accompagnement.

En fonction des besoins et de l’accès aux services compétents, les travailleurs de rue effectuent des démarches psycho-médico-sociales aux côtés du public. L’accompagnement psycho-social se veut à bas seuil d’accès : au rythme du public et en visant avant tout le renforcement de compétences sociales et relationnelles et l’autonomie du public. Au-delà des démarches psychosociales réalisées en fonction des demandes formulées par le public, l’accompagnement psychosocial permet de travailler sur le long terme des domaines moins sujets à des demandes d’aide sociale : projet de vie à long terme notamment après la prostitution au niveau professionnel et relationnel, estime de soi, santé sexuelle, usage de drogues, etc. Dans une certaine mesure, la réalisation de démarches sociales est le prétexte à l’établissement d’une relation au sein de laquelle le public pourra expérimenter avec un adulte bienveillant d’autres positions que celles vécues dans le contexte de la prostitution – avec les clients, les patrons de bars, ou d’autres prostitués.

  • Approche de réduction des risques, notamment en matière de pratique prostitutionnelle, de contamination d’IST/VIH, d’usage de produits psychotropes.
  • Recueil de données et observation du milieu

Le dispositif mis en place pour la rencontre et la prise en charge du public permet de  recueillir des données sur un phénomène très peu visible et un public très mal connu. Des données socio-épidémiologiques sur le public, sur ses demandes et les problématiques qu’il rencontre ainsi que sur les démarches de suivi ou de réorientation réalisées à ses côtés devraient permettre d’alimenter la réflexion politique et sociale sur l’abord de la problématique de la prostitution masculine et  de développer des stratégies de prises en charge plus adéquates.

  • Travail en réseau

Participer aux différents organes de travail psycho-médico-social en réseau existant.
Sensibiliser les différents partenaires psycho-médico-sociaux aux besoins spécifiques des hommes prostitués relevant de leur champ d’intervention.
Développer avec les partenaires des stratégies et des dispositifs facilitant leur action spécifique auprès du public, ainsi que le travail de collaboration dans la prise en charge conjointe avec l’équipe des travailleurs sociaux.

 

hidden text

 

hidden text

2013 Alias
Identity: Seb. Design: Whiteline. Development: DM.